samedi 23 mai 2015

Direction : l'Irlande !

Nos 3 journées à Mousehole sont bien remplies : marches le long des sentiers côtiers, magnifiques et en particulier à la pointe Sud-Ouest de l'Angleterre, Land's End. A défaut de la passer en bateau, nous la passons à pied ! 
Land 's End à pied


Mais aussi dépannage du circuit électrique du bateau : faux-contact dans la boîte de dérivation à la sortie du panneau solaire et une des batteries de servitude HS, qu'il a fallu remplacer à Penzance...
Une nuit à Newlyn pour prendre notre élan quand, enfin, la météo a bien voulu se montrer bonne fille, et le jeudi 21 mai à 11h30 nous voilà partis vers Land's End et l'Irlande, avec des courants favorables. La première partie est normalement agitée, mais Daniel s'est "patché" et résiste au mal de mer. La suite est plutôt confortable... Sauf le lever du jour : très froid et humide. Le ciel était couvert et les étoiles nous ont manqué, mais les dauphins ont été au rendez-vous : 4 rencontres, dont deux avec de petits troupeaux qui nous ont accompagnés. Vendredi matin nous sommes en vue des côtes irlandaises, mais le vent nous abandonne. Il nous faut quelques heures de moteur pour atteindre le port d'Arklow vers 17h00.
Arklow au coucher du soleil
Arklow est plutôt triste, et ne nous offre aucune possibilité de connexion Internet : pas supportable sans clé 3 G irlandaise, car la météo ne nous est pas accessible confortablement ni le contact avec la famille et les amis (photos en ligne de notre petite-fille...). Nous décidons de pousser dès samedi matin un peu vers le Nord, en l'absence de vent mais en profitant des courants importants. Nous découvrons une toute récente marina à Greystones après 4 heures de moteur. La connexion WiFi est bonne. Il n'y a pas de machine à laver, mais nous sommes contents de nous arrêter, et de profiter du sentier côtier qui va vers Dublin...
Pétrels Fulmar


2 commentaires:

  1. Oh, joli le petit renardeau! Y'a pas a dire, vous le faites rêver avec toutes vos rencontres de bestioles .
    Bonne continuation ,

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'était pas farouche. On aurait pu le toucher.

      Supprimer